Choisir entre un vêtement de travail déperlant ou imperméable ?

Les vêtements de travail étanches anti-pluie sont essentiels pour les professionnels qui travaillent en extérieur. Ces vêtements de protection sont réglementés par la norme EN 343.
Il existe une multitude de vêtements de protection contre la pluie, plus ou moins étanches et plus ou moins chauds pour répondre à toutes les problématiques. Selon la matière que vous choisirez, vous serez plus ou moins protégé contre la pluie.



Vêtements de protection contre la pluie : des différences de performance 

Il existe plusieurs subtilités pour les vêtements de travail anti-pluie, au niveau du vocabulaire employé, qui impactent directement la protection apportée par un vêtement :

  • Imperméable : tissu qui ne se laisse pas traverser par un liquide, notamment par l’eau, en fonction d’une certaine pression.
  • Déperlant : tissu sur lequel l’eau glisse sans pénétrer. L’eau s’écoule du tissu en formant des gouttelettes sans l’imprégner grâce à un produit appliqué sur la matière.
  • Hydrofuge : tissu qui préserve de l’eau et de l’humidité grâce à un traitement du tissu

  

 

Comment choisir un vêtement étanche anti-pluie répondant à vos attentes ?

Déperlant.png

      

Qu’est-ce que la déperlance ?

Le produit déperlant va repousser l’eau de la matière. Les points fort d’une fibre déperlante; elle protège de la bruine, mais fait circuler l’air, elle est particulièrement respirante. Pas de chaleur excessive et plus de confort.

La déperlance à ses limites car elle laisse passer la pluie (sous grosses averses). De plus, s’agissant d’un traitement de la matière, la déperlance peut légèrement s’altérer avec l’usure et les lavages.

Rien ne vous empêche d’entretenir la déperlance de vos vêtements en appliquant par vos soins une solution déperlante.

Imp%C3%A9rmibale.png

      

Qu’est-ce que l’imperméabilité ?

On parle d’imperméabilité lorsqu’un tissu empêche l’eau de passer à travers la fibre d’un vêtement. Le textile peut ainsi être imperméable mais également les finitions du vêtement qui assurent l’isolation totale.

Malgré sa grande résistance à l’eau, un vêtement même hautement imperméable souffrira toujours du même défaut : la faible respirabilité.

Plus nous sommes à la recherche d’un tissu fortement imperméable, moins celui-ci sera respirant. L’imperméabilité n’est pas seulement qu’une histoire d’eau; un vêtement imperméable aura généralement l’avantage d'être coupe-vent puisqu'il vous isole complètement des intempéries.

Quel type de protection pour quel niveau d’utilisation ?

Vêtement déperlant et imperméable : que choisir ?

Si vous hésitez encore entre un vêtement déperlant et imperméable, il faut notamment vous poser les questions suivantes :

  • Combien de temps risque-je de passer sous la pluie ?
  • Quelle est l’intensité de l’intempérie ?

 

Les autres éléments à prendre en compte pour sa tenue de travail anti-pluie :

  • Les fermetures à glissière apparentes laissent généralement passer l'eau en raison de leur structure. Mais il existe des fermetures à glissière étanches à l'eau ou d’autres modèles avec rabat protecteur.
  • Il faut privilégier les coutures étanches.

 

Pourquoi choisir un vêtement respirant ?

La respirabilité d'un vêtement est très importante. Il faut donc porter un vêtement respirant qui va pouvoir évacuer la transpiration et ainsi être plus confortable à porter.

Un vêtement déperlant ne protège pas des fortes pluies mais offre une grande respirabilité. Les vêtements enduits ou laminés, résistent aux fortes pressions de la pluie mais la respirabilité dépend du matériau utilisé.

Ces deux techniques, bien qu’elles semblent avoir la même fonction, empêcher l’eau de passer à travers le vêtement, ont des rôles bien distincts.

 

Notre sélection de vêtements de travail déperlants :

 

Softshell déperlante respiranteSoftshell haute visibilité déperlantePantalon de travail multi-poches déperlantGants grand froid déperlants
Veste softshell respirante PortwestSoftshell haute visibilitéPantalon de travail multi-pochesGants grand froid
Consultez iciConsultez iciConsultez iciConsultez ici

 

 

Notre sélection de vêtements de travail imperméables :

 

Coupe-vent imperméable BruggePantalon haute visibilité AltaManteau de pluie haute visibilitéGilet haute visibilité matelassé
Coupe-vent imperméable Brugge Helly HansenPantalon haute visibilité imperméable AltaManteau de pluie haute visibilitéGilet haute visibilité matelassé imperméable
CONSULTEZ ICICONSULTEZ ICICONSULTEZ ICICONSULTEZ ICI

 

Comment s’assurer du juste niveau d’imperméabilité ?

Il y a plusieurs “seuils” d’imperméabilité qui vont dépendre de la qualité de la matière, de la marque…

Lorsqu’un vêtement est considéré comme imperméable, cela signifie qu’il a été testé dans le but de lui attribuer un niveau d’imperméabilité, significatif de son niveau de protection à l’eau.

Les tests techniques sont réalisés pour évaluer et tester la performance de l’imperméabilité des tissus : « la colonne d’eau » aussi connue sous le nom de test Schmerber.

Le tissu est placé sous « une colonne d’eau » exerçant une pression de plus en plus forte. Lorsque des gouttelettes se forment à la surface du tissu, signifiant que l’eau a traversé la matière, on définit le degré maximal de pression que peut supporter un vêtement et ainsi son degré d’imperméabilité.

Les résultats sont traduits en millimètres Schmerber.

Une pluie “classique’’ exerce une pression de 1000mm à 2000mm Schmerber. A savoir qu’un vêtement est considéré comme imperméable s’il résiste à la pression d’une colonne d’eau de 1,5 mètres (selon la norme ISO 888 de 2018) soit 1500 Schmerber.

Ce niveau se mesure en mm : s’il est inférieur à 8 000 mm, le vêtement ne peut être associé au terme « imperméable ». On pourra alors utiliser le terme déperlant.

Au delà de 8 000 mm, le vêtement est considéré comme imperméable.

Plus le nombre de Schmerber est grand, plus le tissu est imperméable.

 

Le 3 couches : la révolution du tissu imperméable.

Les technologies actuelles poussent encore plus loin le système de déperlance et d’imperméabilité. Les tissus nouvelles générations sont pensés en 3 couches pour un vêtement encore plus performant. 

  • Première couche : La plus respirante. Etant au plus proche de votre corps, le tissu employé aura la capacité d’évacuer la vapeur d’eau afin de vous garder au sec. 
  • Seconde couche : Au centre du tissu, elle joue un rôle clé; celui de la thermorégulation. Elle est conçue de sorte à pouvoir rapidement évacuer toute transpiration et vous garder au sec.
  • Troisième couche : La couche de surface. Pensée pour résister à l’abrasion, protéger du vent (coupe-vent) et des intempéries (pluie comme neige). Il offre une bonne résistance à l’abrasion, rend le tissu plus souple et conserve la couleur du vêtement.

 

Choisir un vêtement étanche anti-pluie avec la norme EN 343 :

La norme EN 343 peut vous aider à choisir le vêtement approprié en fonction de la classe de protection obtenu par le vêtement (classe d'imperméabilité) :

  • Pluie occasionnelle et de courte durée : Classe 1
  • Pluie plus régulière : Classe 2
  • Pluie soutenue : Classe 3
  • Pluie intensive : Classe 4 (nouvelle classe de protection depuis 2019 encore peu répandue).

 

Choisir un vêtement anti-pluie en fonction des conditions climatiques :

La pluie n'est pas seulement le paramètre à prendre en compte. En effet, le froid ou encore le vent peuvent influencer le choix de votre tenue anti-pluie. Quelques exemples :

  • Froid et pluie : vêtement imperméable et doublé
  • Pluie sans froid : vêtement imperméable non doublé
  • Pluie et vent : vêtement imperméable avec un tissu coupe vent
  • Petites intempéries (averses courtes, bruine...) : vêtement déperlant type softshell
  • Petites intempéries et froid : un vêtement déperlant type softshell avec doublure intérieure
  • Fortes intempéries : une tenue anti pluie complète 100% imperméable

 

La garantie de l'imperméabilité

Les mouvements effectués lorsqu’on porte un vêtement imperméable peut altérer sa propriété imperméable. En effet, l’agenouillement et d’autres mouvements peuvent entraîner une pression hydrostatique beaucoup plus élevée.

Par conséquent, selon le type d’utilisation, l’eau peut pénétrer le vêtement, même si le textile est considéré comme imperméable. 

La plupart des vêtements imperméables sont fabriqués à partir de textiles. Cependant, seuls les textiles contenant des membranes sont vraiment fiables et imperméables en permanence.

La membrane est une barrière essentielle à l’infiltration de l’eau. Il convient également de noter que ces membranes déterminent également la durabilité.

Les membranes en polyester ou polyuréthane, sont sensibles au rayonnement UV, au vieillissement, au gel, à la chaleur et à de nombreux lavages en machine. Ainsi, la membrane perd en résistance et peut à terme perdre sa capacité imperméable. 

Il faut également être vigilant à l’environnement de travail. Il peut arriver que la membrane soit accidentellement perforée avec des objets tranchants ou pointus.

Plus de vêtements de travail étanches ou chauds pour lutter contre la pluie ici